ChatsDeRace.com ChaTouWeb.com FrenchMatou.com Whiskas.fr
 
 

LES  MEDECINES NATURELLES
L'Argilothérapie

Retour
médecines
douces

L'argile est un  merveilleux remède naturel, injustement méconnu alors qu'il mériterait d'occuper une grande place en médecine vétérinaire.

Ma découverte de l'argile remonte... à une vingtaine d'années. J'exerçais alors mon art dans le Cantal où, un jour, une vache en folie se déchira une mamelle sur un fil de fer barbelé.
L'animal se plaignait désespérément et le cultivateur se battait les flancs... faute de vétérinaire, car la neige avait rendu les routes impraticables.

Restait le téléphone. Il me raconta donc sa fâcheuse situation. je lui expliquai le plus précisément possible comment désinfecter la plaie et, si possible, recoudre. Dès que sa ferme serait accessible, je ne manquerais pas de monter prendre des nouvelles.

Quand le temps fut plus dément et les chemins praticables, je rendis visite au fermier, qui me montra orgueil-leusement sa vache. Celle-ci semblait se porter très bien et la mamelle qui nous avait donné tant de soucis ne portait qu'une cicatrice à peine visible.

Comme je manifestais mon étonnement, le fermier m'expliqua qu'il avait désinfecté la plaie en suivant scrupuleusement mes conseils, mais que toutes les deux heures, il avait fait à sa bête des cataplasmes d'argile.
Je dois dire que cette thérapie me surprit fort : fraîche émoulue de l'école vétérinaire, je connaissais par cœur la liste des désinfectants et cicatrisants... mais j'ignorais l'argile!

Par la suite, j'ai appris que les médecins des pharaons faisaient un large usage de l'ocre jaune, terre argileuse imprégnée d'oxyde de fer. Ainsi soignaient-ils les plaies, les maladies de peau et même certaines affections internes.

L'argile était aussi à l'honneur chez les Grecs comme chez les Romains, où il soignait les brûlures ou les em-poisonnements.
Ne trouve-t-on pas encore aujourd'hui, sur tous les marchés mexicains, ces petits sachets d'argile poudreux que l'on conseille aux touristes désireux de goûter la cuisine locale sans craindre... les désordres intestinaux ?

Les bêtes, et plus particulièrement les animaux sauvages d'Afrique, ne se fiant qu'à leur instinct, mangent de la boue d'argile pour améliorer leur condition physique. Dans la forêt des Ardennes, les sangliers blessés recherchent cette boue pour soigner leurs plaies.

L'élément le plus important contenu dans l'argile est la Silice -Silicea en homéopathie-, grand remède des suppurations chroniques, des bronchites des animaux du troisième âge rhumatisants et vite fatigués. C'est pourquoi l'argile figure en bonne place dans la trousse que nous proposons.

De quelle manière agit exactement l'argile? Nous ne le savons pas encore, mais nul doute que des hommes de science se pencheront sur ce problème et, alors, ce qui aura été longtemps considéré comme un "remède de bonne femme" aura enfin droit de cité.